Vendre un appartement à Argenteuil : les informations spécifiques à la copropriété

Partager sur :

Si vous êtes sur le point de vendre un appartement, il est essentiel de comprendre vos obligations envers les acheteurs potentiels. Selon la loi, le vendeur a l'obligation de fournir à l'acquéreur différentes informations relatives au bien immobilier mis en vente. Alors, explorons en détail les éléments que vous devez considérer lors de la vente d'un appartement à Argenteuil. 

La surface privative (loi Carrez)

Dans le cadre de la vente d’un appartement à Argenteuil, le vendeur doit d'abord fournir la surface privative de l'unité, conformément à la loi Carrez. Cette mesure est capitale pour garantir que l'acheteur dispose d'informations précises sur la taille du logement. La loi Carrez permet aux acheteurs de connaître exactement la superficie réelle de l'espace habitable.

Les charges de copropriété

En plus de la surface privative, le vendeur doit également informer l'acquéreur des montants des charges de copropriété : les frais de syndic, les fonds de travaux ainsi que les charges courantes. Ces informations sont cruciales pour que l'acheteur puisse évaluer le coût total de possession de l'appartement.

La présence ou le risque de mérule

Une autre obligation importante de la vente d'un appartement à Argenteuil est d'informer l'acquéreur sur la présence ou le risque de mérule. Le mérule est un champignon destructeur qui peut endommager sérieusement les structures en bois. En disposant de cette information, l'acheteur peut prendre des décisions éclairées concernant l'achat de l'appartement.

Réunir les documents relatifs à la copropriété

Enfin, le vendeur a l'obligation de rassembler plusieurs documents relatifs à la copropriété pour les mettre à la disposition de l'acquéreur. Ces documents comprennent la fiche synthétique de la copropriété réalisée par le syndic, le règlement de copropriété, les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années, le carnet d'entretien de l'immeuble, le diagnostic technique global (DTG) de l'immeuble, ainsi que la notice d'information concernant les droits et obligations des copropriétaires et le fonctionnement des instances du syndic.